Anthony Martial

Crédits : Visionhaus/Getty Images
Crédits : Visionhaus/Getty Images

Poste : 

Ailier, attaquant

Nationalité : 

Sélection sportive : 

Date de naissance : 

05/12/1995

Lieu de naissance : 

Massy

Date de décès : 

Période : 

2015-2024

Arrivé depuis :

AS Monaco

Date d’arrivée/Contrat pro :

01/09/2015

Date de départ : 

30/06/2024

Premier but  : 

Numéros portés :

9, 11

Apparitions : 

317

Buts : 

90

Clean Sheets :

Arrivé à Old Trafford en toute fin de mercato à l’été 2015, Antony Martial constitue une surprise pour le public anglais. Quasiment inconnu, l’effort financier consenti pour s’attacher ses services (50M€ d’indemnités plus 3×10 M€ de bonus, ce qui est un record) interpelle. À 19 ans, le teenager débarque dans son troisième club après avoir connu l’Olympique Lyonnais, où il a été formé, et Monaco, où il aura eu l’occasion de jouer la Ligue des Champions et de faire très mal à Manchester City. Louis Van Gaal, en recherche du renouvellement de son effectif, voit alors l’opportunité d’en faire son attaquant de pointe. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que sa première entrée en jeu suscite l’enflammade générale : face à Liverpool, dans un Old Trafford bondé, le Français entre en jeu et libère les Red Devils au terme d’un rush fantastique, après avoir enrhumé Martin Skrtel et crucifié Simon Mignolet d’un plat du pied qui n’est pas sans rappeler les plus belles heures de Thierry Henry. « Welcome to Manchester United… Anthony Martial !!! » s’écrie Smith depuis son poste de commentateur.

La première saison du Frenchy est d’ailleurs assez convaincante. Principalement aligné en pointe, Anthony Martial enchaîne les bonnes performances, inscrivant 11 buts en championnat. En Europe, la situation est plus compliquée. Éliminé de Ligue des Champions, Manchester United se retrouve en Europa League. Blessé face à Midtjylland, Martial assiste ce soir-là à la révélation de la soirée, un jeune joueur de l’Academy portant le numéro 39 : Marcus Rashford. Ce dernier, attaquant de formation, impression Van Gaal qui l’aligne en pointe la semaine d’après face à Arsenal. Il marquera à nouveau ce qui sera le début du replacement de Martial sur l’aile gauche.

L’été suivant, Zlatan Ibrahimovic rejoint Manchester United. Ce dernier récupère numéro 9 qui était attribué auparavant à Anthony Martial. Quelque peu désarçonné, sa deuxième saison est plus compliquée. En concurrence avec Rashford dorénavant pour le poste d’ailier gauche, Martial tente de mettre à profit le temps de jeu qui lui est alloué, mais retrouve régulièrement le banc, malgré quelques bonnes performances. José Mourinho, nouveau manager de l’équipe, dira que le Français « n’a pas été recruté pour [lui] mais pour [son] successeur ». Cette saison mitigée s’achève par sa non-sélection pour la finale d’Europa League, Marcus Rashford lui étant préféré. Celle qui suit est plus prometteuse : de plus en plus à l’aise, le numéro 11 enchaîne les grandes prestations. Il marque notamment un des buts vainqueurs au Juventus Stadium face à la Vieille Dame de Cristiano Ronaldo. La route semble toute tracée, mais c’était sans compter sur le choix du club de recruter Alexis Sanchez en provenance d’Arsenal pour évoluer au poste occupé par Martial. De retour sur le banc, c’est la douche froide. Les occasions de jouer sont minces, Romelu Lukaku et Sanchez lui sont souvent préférés. La situation perdure ainsi jusqu’à la fin de saison, terminée en 2e position en championnat.

Durant l’été qui suit, il est annoncé sur le départ. S’absentant du stage de pré-saison pour assister à la naissance de son enfant, il exaspère Mourinho qui voit l’intérêt de l’Inter Milan d’un très bon œil pour tenter d’attirer Perisic en échange. Les dirigeants, eux, s’y oppose. Le joueur leur est cher, ils souhaitent absolument le conserver. Mourinho quitte le club quelque mois plus tard et Ole Gunnar Solskjaer lui succède. Le projet de ce dernier est de peu à peu replacer Martial au poste pour lequel il a été recruté. Si l’idée prend le temps de se mettre en place, la saison 2019/2020 et le départ de Romelu Lukaku permet enfin à Martial de retrouver son poste et son numéro. Ce sera la meilleure saison statistique du Français sous les couleurs des Red Devils. 21 buts TCC, malgré une saison tronquée par la crise sanitaire.

Tout le club espérait la confirmation tant attendue la saison suivante mais ce fut un exercice à nouveau compliqué, où l’explosion de Bruno Fernandes, la présence d’Edinson Cavani et l’émergence de Mason Greenwood ont été prépondérants comparées aux performances plus timides d’AM9. 4 buts TCC, Martial arrive aujourd’hui au-devant d’un défi encore plus grand : celui de se faire une place dans le Manchester United de demain, en présence de Cristiano Ronaldo, Edinson Cavani, Marcus Rashford, Jadon Sancho ou encore Mason Greenwood. Il a les qualités pour tirer son épingle du jeu, reste à savoir s’il parviendra à mettre les blessures de côté pour enfin explose.

FA CUP (1) : 2016
LEAGUE CUP (2) : 2017, 2023
COMMUNITY SHIELD (1) : 2016
EUROPA LEAGUE (1) : 2017